L'essentiel à savoir sur les clubs de moto

L'essentiel à savoir sur les clubs de moto

Aucun commentaire

Vous avez entendu parler de club de moto sans trop savoir ce que c’est réellement. C’est un groupe de personnes passionnées des motos. Il en existe plusieurs centaines avec des modes de fonctionnement variées. Le pont commun qui les relie est la passion de chevaucher de belles cylindrées. Pour vous informer davantage, voici l’essentiel à savoir sur les clubs de motos.

Les clubs de moto : une organisation spéciale

Un club de moto est un ensemble de personnes menant des activités liées aux motocyclettes. Ainsi, l’on peut dire que tout détenteur d’un permis de conduire moto peut intégrer un club de motos. La réalité est loin d’être aussi simple que ça. Chacun de ces clubs représente une organisation hiérarchisée à part entière avec des codes, pratiques, valeurs et style vestimentaire distincts. Ils ont des revendications spécifiques.

De façon générale, les clubs de motos en tant que communauté exigent une cotisation annuelle de leurs membres. Ces cotisations contribuent à la survie du groupe et permet à ses membres de sentir en communauté avec des rencontres organisées, échanges de matériel, balades, rassemblements, missions ou actons caritatives. Si vous recherchez un club de motos pour une belle expérience, retrouvez le ici.

Des clubs répandus partout dans le monde

Parlant de clubs de motos, il en existe des centaines dans le monde entier. Les États-Unis sont considérés comme étant la nation ayant vu la naissance du premier club de moto : le Club Hells Angels. On y retrouve donc des clubs de grande renommée comme en France et ailleurs. Vous verrez les Hells Angels, les Bandidos, HOG et Harley Owners, le Kick’N ROLL, les Darks Angels, le Breizh Team Moto Club, les Outlaws…

Les conditions pour fonder un club de moto

Dans l’optique de fonder un club de moto, l’idéal est de constituer une association au départ. Celle-ci vous permet d’avoir un statut qui vous protège sur le plan juridique. Votre association doit réunir deux membres au moins et les bénéfices ou intérêts engendrés doivent appartenir à l’association. Pour ce faire, il faut un compte bancaire pour l’encaissement de ces fonds ainsi que ceux découlant des futures cotisations. Pour finir, déclarer votre association à la préfecture de votre région avant de commencer les activités.