La caméra thermique pour rechercher une fuite d'eau : une méthode efficace ?

La caméra thermique pour rechercher une fuite d'eau : une méthode efficace ?

Aucun commentaire

La caméra thermique est un appareil qui favorise la recherche de fuites d’eau. Quels sont les avantages et inconvénients de cette méthode si prisée ?

Qu’est-ce que la méthode à base de la caméra thermique ?

La méthode qui consiste à utiliser une caméra thermique est appelée « thermographie ». En effet, cette caméra transforme les rayons x (habituellement invisibles à l’œil nu) en informations exploitables. Ces informations se présentent généralement en images compréhensibles. Les fuites provoquent souvent des changements nets de température dans les canalisations. Ainsi, en suivant les circuits avec la caméra, les professionnels arrivent à détecter et localiser avec précision la fuite. Vous comprendrez davantage ce point en visitant le site web https://www.fuiterecherche-paris.com/.

Avantages et inconvénients de l’utilisation de la caméra thermique

Les avantages de l’utilisation de la caméra thermique (thermographie) sont multiples. En premier, vous pouvez détecter des fuites sans difficulté sur une multitude de surfaces. Avec la caméra infrarouge, vous pouvez voir à travers des sols ou murs de plusieurs types comme le carrelage, la pierre et même le béton. La caméra thermique dispose en effet de fonctions qui font d’elle un outil incontournable. Il y a par exemple :

  • Son système d’enregistrement spécifique au PIP, qui lui permet de détecter et de transférer avec précision les informations concernant la fuite ;
  • Un écran LCD tactile qui lui permet de diffuser des images de qualité parfaite ;
  • Un pointeur laser et un système d’alarme qui s’enclenche au moment où la fuite est localisée.

Dans un second temps, la thermographie élargit les possibilités de détections. Il existe plusieurs sortes de fuites d’eau détectable à la caméra, quelle que soit la température. Nous avons entre autres :

  • Les défauts du chauffage par le sol ;
  • Les fuites en canalisation, plomberie, chauffage ;
  • Les défauts ou l’absence d’isolation ;
  • La moisissure et les zones mal isolées ;
  • L’humidité dans l’isolant, le toit, les murs et sols ;
  • Une fuite de toit, terrasse, toiture-terrasse ;
  • Des détections sur les circuits chauds.

Les seuls possibles inconvénients de la caméra thermique sont les ondes qui peuvent à la longue affecter le système immunitaire.