Déclaration de Téléassistance aux impôts : ce que vous devez savoir

Déclaration de Téléassistance aux impôts : ce que vous devez savoir

Aucun commentaire

Le bipe relatif à la Téléassistance dédié aux personnes âgées donne plusieurs avantages notamment celui de la réduction des impôts de 50 %. Alors, que faut-il faire pour en bénéficier ? Découvrez-le ici.

Quel cheminement cette clause a-t-elle suivi pour atteindre une réduction de près de 50 % ?

La réduction de près de 50 % a été possible suite à une série d’années : continuez la lecture en savoir plus .... En effet, en 2017, il a été possible de souscrire à la Téléassistance pour personnes âgées afin d’avoir une réduction sur impôts. Mais pour bénéficier de la réduction d’impôt à hauteur de 50 %, vous étiez tenu de payer vos impôts à l’État. En 2018, les règles ont été modifiées, ce qui donnait une certaine facilité pour toucher cette réduction. Toutes les personnes qui procédaient à la déclaration de leurs revenus étaient éligibles pour en bénéficier. En 2019, les mêmes règles qu’en 2018 se sont poursuivies avec plus de simplicité. La particularité de cette offre, c’est que chaque année, une réduction de 50 % sur la totalité des dépenses avec un seuil de 6 000 euros était à pourvoir. Par exemple, si une société dans le domaine du service de la Téléassistance vous facture 200 euros au cours des 2 dernières années, vous avez le droit de déduire 100 euros quand vous déclarez vos impôts en 2020.

Quelle pièce fournie pour bénéficier des 50 % de réduction ?

Si vous envisagez de déclarer la Téléassistance aux impôts, sachez que vous n’avez pas besoin de disposer d’une attestation fiscale. Si vous ne savez pas ce qu’est une attestation fiscale, retenez que c’est un document qui permet de connaître la somme prélevée l’an dernier sur votre compte par la société de service. De façon plus claire, si par exemple l’agent de la Téléassistance vous a adressé une facture de 250 euros pour louer un dispositif d’écoute, et que leur service dispose d’un agrément, vous devez obligatoirement recevoir une attestation qui prouve que vous avez payé 250 euros. Sur ce, prenez le soin de vérifier que l’agent en question possède un numéro de déclaration pour que vous puissiez toucher votre réduction d’impôt.