Comment réaliser un massage cardiaque ?

Comment réaliser un massage cardiaque ?

Aucun commentaire

En France, on compte près de 50 000 morts d’arrêt cardiaque par an. C’est bien la preuve que c’est un mal silencieux qui continue de faire des ravages. Pour 9 victimes sur 10, faire un massage cardiaque contribue à le maintenir en vie. Cependant, pour le réussir, il vous faut connaître la bonne méthode. Dans cet article, vous en saurez d’avantage.

Bien reconnaître un arrêt cardiaque

La source d’un arrêt cardiaque diffère d’un individu à un autre. Mais le tout premier signe visible est une perte de connaissance. En pareille situation, pour savoir si c’est un cas d’arrêt cardiaque, il faut :

  • sur une surface dur, l’allonger sur le dos, et ensuite contrôlez son état en discutant avec la personne, tout en la rassurant ;
  • basculer la tête en arrière et ouvrir sa bouche pour libérer la voie aérienne ;
  • contrôler sa respiration.

Lorsque sa respiration est anormale et présente des mouvements respiratoires lents, bruyants et anarchiques, il est question d’un arrêt cardiaque.

Le premier réflexe par la suite est de contacter les sapeurs-pompiers ou le SAMU.

Comment réussir le massage cardiaque ?

Pour réussir un massage cardiaque, il vous faut respectueusement suivre les étapes suivantes.

  • Mettez-vous à genoux auprès de la victime ;
  • Déchirez si nécessaire ses vêtements pour mettre à nu son torse ;
  • Placez vos mains, l’une sur l’autre au milieu du thorax ;
  • Exercez des compressions à durée égale en mettant à contribution tout votre corps ;
  • Entre chaque pression, laisser la poitrine revenir dans sa position initiale.
  • Effectuez ces mouvements à raison de 100 à 120 compressions par minute.
  • Continuez jusqu’à l’arrivée des secours ou d’un défibrillateur automatisé externe.

 

Le massage cardiaque est un exercice sportif. Pour donc maximiser les chances de sauver la victime, faites-vous relayé après 2 minutes si vous n’êtes pas seul auprès de la victime. Les secours peuvent également vous porter assistance via des instructions téléphoniques pour faire une réanimation cardio-pulmonaire. Ne paniquez surtout pas.